Paradoxes

N’est-il pas paradoxale que les partisans de la peine de mort soient si souvent des opposants farouches à l’avortement, ce au nom du droit à la vie ?

N’est-il pas curieux que la majorité de ceux et celles qui motivent le droit à l’avortement, par celui qu’a la femme de disposer de son corps comme elle l’entend, combattent le plus souvent la prostitution ?

N’est-il pas désolant que beaucoup de ceux qui crient « le monde n’est pas une marchandise » se félicitent  à chaque fois qu’un nouveau droit étend la sphère du marché (le droit d’avoir recours à des mères porteuses par exemple) ?

Publicités
Published in: on décembre 4, 2008 at 10:25  Comments (3)  

The URI to TrackBack this entry is: https://penseecrime.wordpress.com/2008/12/04/paradoxes/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. Encore une fois, vous omettez l’importance du couple aliénation/émancipation. Ceci permet de critiquer – et de rejeter – à la fois l’ordre moral, et la pseudo-liberté offerte par l’individualisme libéral.

    C’est ainsi qu’on peut combattre la prostitution, non parce qu’on désire imposer une idéologie du Bien, et que l’on veut l’imposer contre la liberté des personnes de disposer de leurs propres corps, mais parce que ce combat s’inscrit dans un combat plus global de lutte pour l’émancipation, notamment économique. Il n’est pas question de dire aux autres ce qui est bon pour eux, il est question de leur donner la possibilité de choisir – une possibilité qui soit réelle, et non purement formelle. Car nous savons tous que l’ouvrier a toujours, en son âme et conscience, choisi librement de travailler 80H par semaine dans la mine… Comme bientôt les travailleurs choisiront librement de travailler le dimanche, choisiront librement, soit de renoncer aux 35H, soit de voir leur outil de production délocalisé, etc etc…

    Nous ne nous satisfaisons pas de la situation du « renard libre dans le poulailler libre », pour reprendre une phrase bien connue. Le but n’est pas d’enfermer les poules, le but est d’éliminer les renards ; mais ceci ne peut se faire en un claquement de doigts, et la clôture peut représenter un moyen provisoire de défense du poulailler…

  2. Je suis tout à fait d’accord avec vos propos. Bien sur, le choix n’est pas entre la réaction ou le libéralisme, et je ne pense pas omettre le couple aliénation/émancipation. Je voulais juste souligner ici que la lutte au nom du progrès et de l’émancipation se fait parfois sur des bases incohérentes et contre-productives.

  3. On pourrait trouver tout aussi paradoxal les partisans du droit à l’avortement qui s’opposent à la peine de mort.
    (Je précise que je suis contre la peine de mort)
    D’accord sur tout le reste.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :